Scoliose
Accueil Méd. phys. & réadaptation Consultations Scoliose La cyphose dystrophique Cyphose des personnes âgées Mal de dos Genou Podologie fonctionnelle Epaule Ostéochondroses Polyhandicapé CHP Saint-Grégoire Formations Liens utiles

 

La scoliose idiopathique
Evolution
Première consultation
Formes topographiques
Suivi évolutif
Traitement orthopédique
Objectifs et indications
Corset de Milwaukee
Le Corset CTM
Surveillance du traitement
Traitement chirurgical
La scoliose est une anomalie de la croissance de la colonne vertébrale, provoquant une déformation sinueuse du rachis dans les trois plans de l'espace : frontal, horizontal et sagittal (ou profil).

Diverses causes doivent être recherchées : neurologique, malformative, tumorale, infectieuse... Si cette recherche est négative, on parle de scoliose idiopathique (cas le plus fréquent).

La scoliose ne provoque pas de fragilité vertébrale mais il y a un risque évolutif, surtout pendant la période de croissance pubertaire.

Donc, pas d'interdiction sportive, mais surveillance rigoureuse et traitement orthopédique si la scoliose est évolutive.

  • Scoliose et cyphose sont souvent confondues dans l'esprit du public. Pourtant, ces déformations du dos de l'enfant et de l'adolescent sont de natures très différentes, avec des conséquences qui le sont tout autant sur la pratique sportive, les indications de kinésithérapie, d'appareillage ou de chirurgie, ainsi que sur le pronostic à long terme.
     
  • La cyphose : c'est le dos rond, le dos voûté, souvent rencontré chez les adolescents. Le médecin devra faire la différence entre une simple attitude cyphotique sans gravité et une véritable cyphose dont la cause la plus fréquente est la dystrophie rachidienne de croissance, c'est-à-dire une détérioration des zones de croissance cartilagineuses des plateaux vertébraux qui cèdent sous les contraintes mécaniques. Donc, mise à l'abri de ces contraintes mécaniques par le repos sportif temporaire et au besoin un corset correcteur complété par une rééducation active.

 

Le dépistage se fait en recherchant une gibbosité. Elle s'observe en demandant à l'enfant de se pencher en avant les mains jointes. Elle témoigne de la rotation vertébrale qui est la caractéristique majeure d'une scoliose structurale (vraie scoliose)